Huit jours de Road Trip entre amis à battre la campagne de cette île émeraude d’ Irlande, pays de la Guinness et du Whiskey, des Celtes, des musiciens, des Leprechauns et des Roux.

1er Jour : Dublin

On arrive tous les 4 de Beauvais un peu enfarinés par l’heure plus que matinale de notre petit coucou. Pas de round d’observation : direction City Center au volant (à droite) de notre auto de location rouge vermillon.
Le centre ville est animé à chaque coin de rue : concerts improvisés, pubs colorés, hommes pancartes émoussés, marché épicé, mouettes et manif groupées : Temple Bar, quartier branchouille, bouillonne de vie et la lumière y est éclatante. On la fuit en s’engouffrant dans notre premier pub authentique plein à craquer. Le premier mais loin d’être le dernier…
 
Tattoo...

Tattoo…

 

2ème jour : Galway
On relie d’une traite les 250 km pour rejoindre la côte Ouest et la ville de Galway. Si Dublin paraissait festif, que dire de Galway ? On atterrit en pleine fête forraine : des chanteurs tous les 10m, des magiciens, des danses irlandaises populaires. Ici encore les pubs typiques (comme le Neachtain) sont légions pour contenter touristes et locaux.
Cuistot de Gallway

Cuistot de Gallway

 

3ème jour : Connemara
Nous posons nos balluchons à Clifden et décidons de rejoindre à pieds la bucolique SkyRoad jalonnée de fleurs, mûres, chevaux, châteaux en ruine et panoramas reposant. Le retour est facilité par un jeune fougueux qui nous embarque en stop à 3 dans le coffre…
On s’affale en terrasse pour se reposer et s’hydrater sur la place du village complètement absorbés par un chanteur envoûtant et ses chants d’esclaves en a cappella.
 
Skyroad

Skyroad

On toise nos envies de sieste pour reprendre la route dans le Connemara profond, celui des nuages noirs qui viennent du Nord… La route est merveilleuse et les panoramas à couper le souffle imposent des stops réguliers en plein milieu de l’asphalte. Le ciel paraît immense et le paysage lunaire se meut au gré de la météo. Tantôt divin quand il est éclairé par une lumière sacrée, tantôt machiavélique, sombre et marécageux…
On hésite avant finalement d’entreprendre l’ascension du Diamonds Hill un des 12 monts du Connemara. La balade de 3h est grandiose entre bourrasque, vues à 360° et dégradés de vert au bleu impressionnants.

15 km ça creuse, on se refait une petite santé dans un petit resto gourmet, un dénommé Mitchell.

 

4ème jour : du Connemara aux falaises de Moher
Journée sur la route, on pousse jusqu’au Fjord de Killary dans le nord du Connemara avec l’ambition d’aller y faire une aventure en kayak mais la pluie fine, les bourrasques et le tarif réduit à néant notre motivation. On se contente de traverser cette région peuplée de moutons par centaines qui vous regardent bêtement sans broncher avec leurs yeux de démons. Dans la voiture, le silence est de mise, absorbés par ses paysages tourmentés…
Les nuages noirs qui viennent du Nord

Les nuages noirs qui viennent du Nord

La route est longue pour arriver à notre ultime étape de la journée: les célèbres falaises de Moher. Nous sommes sous une pluie dantesque depuis plus d’une heure et le crépuscule approchant, on craint de ne pas arriver dans les meilleures conditions pour admirer ce mythique spot irlandais. C’est sans compter sur les caprices météorologiques de cette île. 
A peine voit-on la mer en ligne de mire que la pluie cesse et des rayons incandescents perforent les nuages. La tempête et notre arrivée tardive ont fait fuir tous les touristes. Il ne reste que nous, ces remparts de pierres et cette lumière. Electrique et irréelle. On trinque pour notre plus bel apéro, les visages dorés, le teint cuivré par ce soleil qui donne tout ce qu’il lui reste avant de se faire aspirer…
Perfection pour l'éternité

Perfection pour l’éternité

 

5ème jour : Doolin – Dingle
On ne s’attarde pas à Doolin pour rejoindre Dingle via le ferry pour des paysages plus paisibles et verdoyants qui sera notre fief sportif. Motivés comme jamais, on loue des vélos pour entreprendre la boucle côtière de 55km qui se révélera beaucoup plus escarpée qu’annoncée. 4 dudes à vélos à se relayer face aux vents. Quelques mûres chapardées. Quelques erreurs d’appréciations. Quelques montées spectaculaires (x2) On finit suants et salés dans un pub gorgé de locaux gonflés à la Guinness et remontés comme des pendules à écouter en live des mélodies enjouées presque déjantées.
On abdique en les laissant danser…
Pacifique Atlantique

Pacifique Atlantique

 

6ème jour  : Pêche au maquereau
On se lève d’un bond, les yeux comme des harengs. On avale un copieux irish breakfirst. C’est l’heure d’aller pêcher. On a réservé une virée en mer pour aller chercher du poisson. Notre chef d’équipage, un vieux loup du mer répondant au doux nom de Rory O’Connor nous embarque sur son rafiot. Après plusieurs spots infructueux, une patience qui se délite on commence à revoir à la baisse nos ambitions et notamment celle de capturer Fungie le dauphin, mascotte de toute une ville depuis plus de 30 ans… Et alors que nous étions en train de remonter nos cannes, Arnaud qui n’avait rien senti, a la surprise de retirer 3 beaux maquereaux d’un coup ! C’est le déclic, on est sur un banc ! On se précipite pour balancer nos hameçon et magie! on sort de l’eau des poissons à la pelle. Au total, c’est presque 40 maquereaux qui finissent dans notre escarcelle !
Des vrais loups de mers!
POISSONS !!!

POISSONS !!!

On reprend la route, l’odeur de sel marin plein les narines.
Le temps très couvert ne nous permet pas d’apprécier à leur juste mesure le Ring of Kerry, mais on profite de chaque éclaircie pour s’arrêter et se faire des pauses ensoleillées à contempler l’océan… Et quand on n’est pas rassasié par nos pérégrinations, on déniche un restaurant de fruits de mer réputé pour se réchauffer autour d’un homard et d’un Irish Coffee ! DEEEMMMM !

 

7ème jour : Ring Of Kerry – Cork – Killkenny
On entame notre remontée vers Dublin en s’arrêtant prendre un bain de soleil sur la terrase d’un café à Cork et même si la ville doit bien être digne d’intérêt, on se sent pas à notre place dans ce paysage urbain après une semaine de nature et d’expériences insolites. On décide de pousser le bouchon jusqu’à Killkenny et le moins que l’on puisse en dire, c’est qu’on s’y est senti comme des poissons dans l’eau. Les 4 frenchies ont laissé des traces dans de (trop ?) nombreux pubs de cette petite cité médiévale en tous points charmante… 🙂
Les Leprechauns sont de sortie !

Les Leprechauns sont de sortie !

 

8ème jour : Back to Dublin
De retour à Dublin, on erre dans ces rues devenues familières si rapidement avec un brin de nostalgie. Le voyage s’achève. 8 jours de road trip entre amis, ça valait bien un petit tatouage pour marquer à vie ce magnifique périple au pays des Leprechauns…